mardi 10 octobre 2017

5 trucs pour garder le moral quand tes études ne te plaisent pas



(photos prises Place Saint-Pierre à Etterbeek avec filtre)
Bonjour!

Je ne vais ni mentir, ni me voilà la face, cette année mes études ne me plaisent pas. Dans les faits, ce n'est pas très grave parce que je suis dans une année de transition (= année passerelle en Belgique). Pour faire le master de mon choix, cette année, je dois étudier certains cours pour me mettre à niveau parce que le diplôme que j'ai obtenu n'est pas le même domaine que les études que je poursuis.

Mais voilà, du coup, de septembre à juin, je m'embarque dans une année qui ne me motive pas (c'est après que ça me plaira...). Sauf qu'un an c'est long, et je ne compte pas avoir le moral dans les chaussettes pendant 10 mois.


Alors, comment faire pour avoir une belle année malgré que les études ne soient pas motivantes?

1. Garder le contact 

De Namur où je viens de passer trois belles années, je passe à Bruxelles avec des amis qui sont principalement dans d'autres villes de Belgique. Je ne dois certainement pas être la seule.

Et pour ne pas passer du côté de la déprime, gardez contact avec ces amis! Prenez le temps de leur parler, bougez-vous d'un endroit à l'autre pour les voir. Ça doit venir de vous (en partie), si vous ne voulez pas les perdre. 

Dans le même sens, c'est pareil pour la famille si vous avez votre appartement.


2. Se trouver un objectif à atteindre

Je sais que mon année va être dure, et comme si ce n'était pas déjà assez, il y a beaucoup de cours que je ne trouve pas très attractifs... Mais je me trouve un objectif à atteindre en lien avec mon année pour me booster.

Par exemple, je me dis que je veux réussir en 1ère session cette année passerelle, pour telle et telle raison, et j'arrive à me mettre à travailler pour mes cours (presque) tous les jours. Un point qui se travaille en plusieurs jours, on est bien d'accord!

3. Se déstresser en s'organisant

J'ai l'art de me mettre la pression... (ok mon objectif personnel n'aide pas) Et cette année est dure à réussir, ce que me stresse d'autant plus. Alors pour éviter de vivre en étant stressée, ensuite fatiguée et à bout de nerds par conséquence, je m'organise. 

Je suis une fana des plannings et des agendas... Ça m'aide! J'organise quand étudier mes cours et les quels. Mais surtout, je m'organise aussi des temps réservés à des sorties, au sport, à voir des amis, quand je rentre voir ma famille, pour ne pas vivre que de ça.


4. Trouver d'autres centres d'intérêt (et les mettre dans son planning)

Votre année n'est pas chouette? Vous allez devoir bosser dure? Ouhooo! Stop!

Il n'y a pas que ça dans la vie. Regardez les événements qu'il y a dans votre ville, sortez de chez vous, rencontrez vos voisins, allez voir vos potes,.. Ne vivez pas cloitré.


5. Parler de ses difficultés à ses proches (et voir du positif dans ce qui ne va pas)

Parce que garder ce qui ne va pas en vous vous bouffera. C'est humain, parlez-en.

Et justement, en parlant, vous commencerez peut-être à voir le positif dans votre année (ou ce sont les autres qui vont le montrera). Et c'est terriblement important.

Je dois devenir bilingue en anglais et néerlandais? Quelle charge de travail pour y arriver! Oui mais... ce sera tellement un avantage pour ma vie future (autant professionnelle que privée ou encore pour voyager ou pour le blog). 


Une dernière chose qui m'aide également est de me dire que c'est mon choix. J'ai décidé de faire ces études pour une bonne raison, personne ne m'y a obligé et c'est -au fond- ce que je souhaite réellement.

Courage si vous êtes dans un cas similaire au mien et bon travail pour y voir le positif!

Bisous, Lydie.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire