mardi 5 septembre 2017

Comment économiser 600€ facilement?


Bonjour! 

Non non, ce titre n'est pas un pute à clic et ce n'est pas non plus un piratage d'un homme trentenaire en costard qui vous dit qu'il est fin riche grâce à sa super méthode. Non.

C'est bien plus facile que ça.

Aujourd'hui, je voulais vous partager une méthode pour économiser de l'argent et plus précisément 689€. Si vous "suivez les règles" vous les aurez un an, si vous dérivez un petit peu, ça ira plus vite ;)

Comment ça marche? 

La méthode classique : 

Chaque semaine vous mettez dans votre tirelire 0.50€ en plus de ce que vous avez déjà mis. Par exemple, la semaine 1 vous mettez 0.50€; la semaine 2,  1€; la semaine 3, 1.50€; et ainsi de suite.

Hop, on rajoute à chaque fois 0.50€ par rapport à la semaine précédente. Au final, l'argent monte de plus en plus, et vous avez économisé 60€, puis 90€ que vous n'avez rien vu.

Suivez le tableau que je vous ai partagé dans Google Drive et téléchargez-le pour ne pas devoir en refaire un si vous le souhaitez. C'est bien plus facile à tenir quand on voit son avancée.


L'astuce, c'est de mettre quelques pièces de monnaie dans un petit pot quand vous voyez qu'il y en a dans votre porte-feuille. Ça peut être plus facile de ne pas abandonner une fois que la somme commence à augmenter.

La méthode de l'impatiente : 

Je suis impatiente et dans mon petit pot dont je vous parlais dans l'astuce, il y a 50€ qui dormait et qui risquait d'être évaporé en maquillage.

Du coup, je me suis dis, chaque semaine je continue de faire dans l'ordre 0.50€ en plus. Par contre, je n'hésite pas à mettre de l'argent dans mon petit pot pour atteindre le montant de la dernière semaine (semaine 52 où il faut mettre 26€ d'un coup).

Comme ça, je fais d'une pierre deux coups: je ne dépense pas mon joli billet durement gagné grâce à un baby-sitting, et je m'avance par rapport aux semaines futures (où je risque de ne pas avoir 26€ en liquide sur le moment même).


Voilà ma dernière astuce pour économiser encore un peu mieux! :)

Bisous, Lydie.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire